Les avantages de la vaccination

smiling-girl-being-vaccinated
© iStock

Les vaccins préviennent les maladies qui, sans cela, pourraient causer de graves problèmes de santé, des handicaps permanents, voire entraîner la mort. Des centaines de millions de personnes sont vaccinées chaque année dans le monde afin d’être protégées contre des maladies graves.

Par exemple, en 2018, environ 86 % des nourrissons dans le monde ont reçu trois doses du vaccin qui les protège contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTC), et 85 % des nourrissons sur la planète ont reçu trois doses du vaccin contre la polio (1).

À la différence des traitements destinés à guérir une maladie, les vaccins sont généralement administrés à des personnes en bonne santé afin d’empêcher qu’elles ne tombent malades. Par conséquent, il est possible que les avantages à long terme de la vaccination ne soient pas immédiatement évidents.

De nombreuses maladies infectieuses sont aujourd’hui très rares grâce à la vaccination, de sorte que les conséquences négatives de ces maladies sont parfois oubliées. Si les personnes cessaient d’être vaccinées, bon nombre de ces maladies et épidémies associées pourraient réapparaître.

Exemple: la rougeole

La rougeole avait presque été éliminée dans de nombreux pays européens.

Toutefois, depuis octobre 2016, une recrudescence de la rougeole a été observée dans l’UE/EEE, avec des foyers dans plusieurs pays (2), en raison d’une baisse des taux de vaccination.

La rougeole peut être grave, voire potentiellement mortelle. Pour en savoir plus, veuillez consulter la fiche d’information sur la rougeole.

La vaccination constitue l’unique protection contre la rougeole. Le vaccin ROR protège contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. Il est sûr et efficace.

Exemple: la coqueluche

La coqueluche est une maladie qui touche les voies respiratoires. Elle peut se répandre rapidement. Elle conduit souvent à l’hospitalisation des nourrissons, et le risque de complications et d’hospitalisation augmente pour les nourrissons de moins de trois mois. Elle peut provoquer une toux spasmodique grave et dure généralement trois à six semaines.

Les complications peuvent inclure une pneumonie, une encéphalopathie (une maladie du cerveau), des convulsions et même un décès. Pour en savoir plus, veuillez consulter la fiche d’information sur la coqueluche.

La vaccination contre la coqueluche fait partie des programmes nationaux de vaccination dans l’UE. Elle protège les enfants contre la coqueluche, et ne provoque que des effets indésirables mineurs. Environ 20 % des nourrissons présenteront une rougeur et une douleur au site d’injection. Moins de 5 % auront de la fièvre.

--------------------------------------------------------------------

Références:

(1) https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/immunization-coverage

(2) Évaluation des risques de l’ECDC "Qui présente un risque de contracter la rougeole dans l’UE/EEE?", 28 mai 2019 (EN): https://www.ecdc.europa.eu/en/publications-data/risk-assessment-measles-eu-eea-2019

Efficacité vaccinale

L’efficacité d’un vaccin est déterminée par sa capacité à prévenir une maladie spécifiquement ciblée.

Mode d’action des vaccins

Chaque virus et chaque bactérie déclenchent une réponse unique du système immunitaire, qui implique un ensemble spécifique de cellules...

Page last updated 13 mar 2020